Post-doctorante

VICTORIA BURNS, Ph.D en service social, MSW

Titre du projet : Finding home after homelessness : Newly homeless older adults' experiences of exiting homelessness in Montréal, Québec / Retrouver un «chez soi». Mettre fin à l'itinérance chez des personnes âgées nouvellement en situation d'itinérance à Montréal, Québec

Postdoctorat en études urbaines, INRS-UCS
Sous la direction d'Anne-Marie Séguin

Résumé du projet postdoctoral

RETROUVER UN «CHEZ SOI». METTRE FIN À L'ITINÉRANCE CHEZ DES PERSONNES ÂGÉES NOUVELLEMENT EN SITUATION D'ITINÉRANCE À MONTRÉAL, QUÉBEC

Victoria Burns


En se basant sur les concepts de ‘place’ (‘lieu’), de déplacement, et d’exclusion territoriale, issus de la géographie sociale, cette étude basée sur une approche constructiviste de théorisation ancrée est guidée par la question de recherche suivante: comment les personnes âgées de 50 ans et plus nouvellement en situation itinérance (PANSIs) vivent-elles le processus de sortie ou de tentative de sortie de l'itinérance à Montréal?

Contexte: D'après les plus récentes estimations, plus de 200 000 personnes itinérantes vivent au Canada dont environ 30 000 à Montréal—un tiers desquelles sont âgées de 45 ans ou plus.  Bien que la montée de l'itinérance ait reçu une attention accrue au cours des dernières décennies, la population de personnes âgées en situation d’itinérance a été largement négligée.  On peut alors se demander si les politiques et programmes existants sont adéquats considérant que les PANSIs représentent la population avec la plus forte croissance dans les refuges d'urgence de Montréal.  Ainsi, en combinant une analyse documentaire  et des entrevues en profondeur avec des PANSIs et leurs fournisseurs de services, cette étude veut combler les besoins de connaissance concernant ce groupe en visant les objectifs suivants: 1) fournir une meilleure compréhension des besoins uniques des PANSIs en examinant leurs expériences de sortie de l'itinérance; 2) identifier les services qui peuvent améliorer le processus de réintégration et de bien-être général pour cette population ; et 3) alimenter les débats politiques sur le développement et l’amélioration des programmes pour les PANSIs, notamment en ce qui a trait au logement et aux options de soins specializes.

Étudiant.e.s au doctorat

MICHEL DESPRÉS

Titre du projetMobilité quotidienne et vieillissement : regards croisés sur les stratégies de déplacement quotidiennes de deux générations de montréalais

Doctorat en aménagement, Université de Montréal
Sous la direction de Sébastien Lord et Paula Negron-Poblete

Résumé de la thèse

MOBILITÉ QUOTIDIENNE ET VIEILLISSEMENT : REGARDS CROISÉS SUR LES STRATÉGIES DE DÉPLACEMENT QUOTIDIENNES DE DEUX GÉNÉRATIONS DE MONTRÉALAIS

Michel Després


Montréal vieillit, tout comme la plupart des agglomérations occidentales. D’ici 2031, une proportion grandissante de personnes dépassera l’âge de 75 ans dans la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), en bonne partie due au vieillissement de la génération Baby-Boomer. Ce changement démographique soulève de multiples enjeux urbains, dont un nous semble particulièrement important : celui du maintien de la « motilité » chez des personnes vieillissantes qui vivent dans des environnements contrastés offrant plus ou moins de services et de ressources. Plus qu’un mouvement sur un territoire, la motilité désigne un « potentiel » de déplacement qui dépend des caractéristiques personnelles (état de santé, niveau de revenu), de l’accès aux infrastructures de transport et des projets et représentations liés aux déplacements. L’aménagement spatial influence le maintien de la motilité en intervenant sur l’environnement bâti, naturel et technologique, afin d’offrir à des personnes ayant des caractéristiques personnelles différentes, une variété d’opportunités, leur permettant de modifier et de reconfigurer leurs stratégies de déplacements quotidiens selon leurs besoins. Or, un problème de compréhension semble se dessiner quant à l’expérience du vieillissement et de la mobilité quotidienne qu’entretiennent les personnes âgées et les baby-boomers résidant dans différents milieux de vie. Ce projet vise à proposer une approche méthodologique prenant en compte la diversité des modes de vie et des territoires afin de mieux comprendre les stratégies de conciliation des activités quotidiennes, selon des contraintes relationnelles, économiques, de temps et d'espace chez des retraités et préretraités. Nous utilisons pour cela un protocole de recherche en trois volets / échelles, qui combine des approches quantitatives, qualitatives et cartographiques.

ILYAN FERRER, MSW

Titre du projet: Aging in the Context of Im/Migration and Care Labour : The Case of Older Filipino Adults

Doctorat en travail social, Université McGill
Sous la direction de Shari Brotman 

Résumé de la thèse

AGING IN THE CONTEXT OF IM/MIGRATION AND CARE LABOUR : THE CASE OF OLDER FILIPINO ADULTS

Ilyan Ferrer


Ilyan Ferrer’s doctoral dissertation examines the intersections of aging, im/migration, and caring labour of older Filipino-Canadians in Montreal. 

SARA PAINTER, Master 2 de géographie sociale

Titre du projet: Les personnes souffrant de troubles psychiques depuis longtemps et vieillissant à domicile : pratiques spatiales dans les espaces du quotidien

Doctorat en géographie sociale, INRS-UCS et Université Rennes 2
Sous la direction d'Anne-Marie Séguin (INRS-UCS) et de Raymonde Séchet (Université Rennes 2)

Résumé de la thèse

LES PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES DEPUIS LONGTEMPS ET VIEILLISSANT À DOMICILE : PRATIQUES SPATIALES DANS LES ESPACES DU QUOTIDIEN

Sara Painter


La thèse vise à comprendre ce que signifie vivre en milieu ordinaire quand on souffre depuis longtemps de troubles psychiques et qu’on vieillit chez-soi. J’explore la relation qu’entretiennent ces personnes avec leur milieu de vie, en analysant les pratiques spatiales qu’elles déploient au quotidien, considérant ces pratiques comme révélatrices des processus d’inclusion et d’exclusion dont elles font l’expérience. Mon travail accorde une attention particulière aux tactiques mises en œuvre dans l’espace par les personnes souffrant de troubles psychiques vieillissantes, pour faire face à leurs difficultés et maintenir leur inclusion dans la ville. Ce sont ces géographies du quotidien, construites par les rapports entre les personnes et les contextes dans lesquels elles vivent, qui forment l’objet de la thèse. J’effectue mon terrain de recherche à Rennes (Bretagne, France) à l’aide de méthodologies qualitatives.

MARINA REVELLI, Masters in Public Policy and Public Administration

Titre du projet : Population Aging in US and Canada (titre provisoire)

Doctorat en science politique, Université Concordia
Sous la direction de Patrik Marier

JULIEN SIMARD, M.Sc. Anthropologie

Titre du projet: Une ethnographie de la participation aînée dans les mouvements sociaux urbains à Montréal

Doctorat en études urbaines, INRS-UCS
Sous la direction d’Anne-Marie Séguin (INRS-UCS) et Ignace Olazabal (UdM)

Résumé de la thèse

UNE ETHNOGRAPHIE DE LA PARTICIPATION AÎNÉE DANS LES MOUVEMENTS SOCIAUX URBAINS À MONTRÉAL

Julien Simard


Le but principal de cette recherche sera de documenter ethnographiquement les discours, pratiques et représentations d’un échantillon d’acteurs aînés impliqués dans des mouvements sociaux urbains à Montréal. Au niveau proximal, la première question de recherche générale que nous voulons formuler est la suivante : sur le plan individuel, quelle(s) forme(s) et quel(s) sens ces acteurs donnent-ils à leurs engagements dans les mouvements sociaux urbains ? Au niveau distal, la seconde question complète la première et se lit comme suit : chez les acteurs aînés constituant notre échantillon, quelles sont les dynamiques entre leurs engagements et leurs rapports à la ville?  Si l’action collective aînée au sein de groupes de pression de retraités – le « pouvoir gris » tel que défini par Viriot-Durandal (2003) - cherche surtout à influencer les « politiques de la vieillesse » à l’échelle nationale, ce doctorat s’intéressera plutôt à la présence de voix aînées au cœur des mouvements sociaux urbains montréalais, qu’ils défendent ou non les intérêts spécifiques des personnes âgées.

ISABEL WIEBE, M.Sc. Études urbaines

Titre du projet: Les pratiques et expériences de mobilité des personnes âgées dans l’arrondissement Rosemont─La Petite-Patrie

Doctorat en études urbaines, INRS-UCS
Sous la direction d’Anne-Marie Séguin et Philippe Apparicio 

Résumé de la thèse

LES PRATIQUES ET EXPÉRIENCES DE MOBILITÉ DES PERSONNES ÂGÉES DANS L'ARRONDISSEMENT ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE

Isabel Wiebe


La thèse vise à comprendre les pratiques et expériences de mobilité des aînés dans l’espace urbain. Une attention particulière sera portée, premièrement, sur les espaces ou lieux que les aînés fréquentent pour combler la diversité des besoins de la vie quotidienne. Deuxièmement, le projet vise à comprendre l’expérience de mobilité des aînés et leur perception de la «praticabilité» de l’espace urbain, ainsi que les stratégies qu’ils déploient pour maintenir leur autonomie malgré des difficultés de déplacement. Troisièmement, et par rapport à l’offre du territoire, ce projet s’intéresse aux éléments des espaces urbains qui sont mobilisés par les aînés.

L’étude porte sur les personnes seules de 70 ans et plus vivant dans leur propre domicile et qui peuvent encore se déplacer. Elle se concentre sur les déplacements intra-urbains des aînés dans un arrondissement en particulier: Rosemont ─ La Petite-Patrie. Pour répondre à ces objectifs, diverses méthodes et outils seront articulés (SIG, GPS, carnets des déplacements, entrevues qualitatives).

Étudiant.e.s à la maîtrise

ELEONORA BOGDANOVA, B. Sc. Psychologie et sociologie

Titre du projet : À venir

Maîtrise en sociologie, Université de Montréal
Sous la direction d'Isabelle Van Pevenage

CHLOÉ DAUPHINAIS, B.sc sociologie

Titre du projetJeunes amours aux âges avancés: exploration de la mise en couple après 65 ans

Maîtrise en sociologie, Université de Montréal
Sous la supervision d'Isabelle Van Pevenage

MOHAMED JRIDI, B.S psychologie, D.E.S.S. psychologie clinique et psychopathologie

Titre du projetLa sexualité chez les femmes âgées d’origine haïtienne au Québec : Une étude exploratoire.

Maîtrise en sexologie, Université du Québec à Montréal
Sous la direction d'Isabelle Wallach

ANNIK MOREAU, B. Service social

Titre du projet: L'accumulation compulsive : perspectives de l'intervention psychosociale

Maîtrise en service social, Université Laval
Sous la direction de Bernadette Dallaire 

Résumé du mémoire

L'ACCUMULATION COMPULSIVE : PERSPECTIVES DE L'INTERVENTION PSYCHOSOCIALE 

Annick Moreau


Cette recherche a pour objectif de contribuer aux connaissances sur le trouble d’accumulation compulsive (TAC) afin de donner des assises empiriques à la pratique des travailleurs sociaux, techniciens en travail social, éducateurs spécialisés, psychoéducateurs et autres professionnels intervenant au sein des services sociaux et, par extension, contribuer à l’amélioration des services offerts aux personnes aux prises avec ce problème. La question de départ de ce mémoire est : comment les usagers des CSSS ayant eu des services pour un TAC perçoivent et évaluent-ils les interventions effectuées par les intervenants sociaux. Pour répondre à la question de recherche, des entrevues semi-dirigées seront effectuées auprès des usagers des CSSS. De plus, ils auront à compléter le questionnaire Working Alliance Inventory – Short Revised. Enfin, des groupes de discussion focalisé permettront de comparer et contextualiser les données obtenues auprès des usagers des CLSC.

 

KARINE PICARD

Titre du projet : L'occupation de l'espace public par les femmes âgées, avec une étude de cas à Puebla

Maîtrise en urbanisme, Université de Montréal
Sous la direction de Paula Negron-Poblete

MARIE-CLAUDE POTHIER CORBEIL, B. Service social

Titre du projet: La perspective des travailleurs sociaux quant à leur(s) rôle(s) auprès des personnes âgées en perte d’autonomie qui doivent se reloger en milieu d’hébergement public

Maîtrise en service social, Université Laval
Sous la direction de Bernadette Dallaire