Gérer la taille des polices : A+  A-  A

LANCEMENT | 2018 | OUVRAGE COLLECTIF VIES & CREGÉS | Les vieillissements sous la loupe. Entre mythes et réalités

  L’équipe de recherche en partenariat VIES (Vieillissements, exclusions sociales et solidarités) et le Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS) sont fiers de présenter l’ouvrage collectif Les vieillissements sous la loupe. Entre mythes et réalités publié aux Presses de l’université Laval (PUL). «Notre intention est de contribuer à une sensibilisation du public, des intervenants, des professionnels et des chercheurs afin d’amorcer, avec eux, une transformation des discours et des pratiques entourant le vieillissement.» L’ouvrage regroupe 31 textes qui font la lumière sur différents mythes persistants liés au vieillissement. Il aborde des thèmes variés, tels la retraite, les revenus, les travailleurs âgés, l’hébergement, le transport et la mobilité, le numérique, l’itinérance, la sexualité, les proches aidants, les soins à domicile, les capacités cognitives, la santé mentale, le bénévolat, la participation sociale ou politique, vieillir en prison, vieillir avec un handicap, la violence sexuelle et conjugale, le deuil, les soins de fin de vie, etc. Consulter les 40 premières pages (PDF) Ont contribué à cet ouvrage : Milaine ALARIE | Philippe APPARICIO | Ginette AUBIN | Julie BEAUCHAMP  Marie BEAULIEU | Nathalie BIER | Véronique BILLETTE | Rock-André BLONDIN  Eleonora BOGDANOVA | Caroline BOUCHARD | Valérie BOURGEOIS-GUÉRIN | Shari BROTMAN | Victoria BURNS | Hélène CARBONNEAU | Yves CARRIÈRE | Julie CASTONGUAY | Line CHAMBERLAND | Mélanie COUTURE | Bernadette DALLAIRE | Chloé DAUPHINAIS | Daniel DICKSON | Michel DUNN | Patrick DURIVAGE | Ilyan FERRER | Julie FORTIER | Mireille FORTIER | Zelda FREITAS Patricia FRIESEN | Michel GAGNON | Sophie GAGNON | Diane GALARNEAU | Norma GILBERT | Line GRENIER | Marco GUERRERA | Laurence HAMEL-ROY | Sarita ISRAEL | Meghan JOY | Jeanne LACHANCE | Constance LAFONTAINE | Sophie LAFOREST | Annette LEIBING | Marie-Michèle LORD | Maxime LUSSIER Patrik MARIER | Antonin MARQUIS | Paula NEGRON-POBLETE | Ignace OLAZABAL | Pam ORZECK | Manon PARISIEN | Marie-Pier PETIT | Danis PRUD’HOMME | Jonathan PURENNE | Émilie RAYMOND | Kim SAWCHUK | Anne-Marie SÉGUIN | Andrée SÉVIGNY | Julien SIMARD | Pierre-Yves THERRIAULT | Isabelle VAN PEVENAGE | Isabelle WALLACH | Isabel WIEBE Partager la publicité dans vos réseaux Bon de commande et table des matières (PDF)   Rabais de 20% sur www.pulaval.com avec le code promo :...

Savoir plus

PUBLICATION | 2017 | Rapport de recherche « Des besoins aux ressources : diversité des milieux et des stratégies déployées par les personnes âgées »

Chercheure principale : Anne-Marie SÉGUIN, Institut national de la recherche scientifique (INRS) Co-responsable de la recherche : Éric GAGNON, CIUSS de la Capitale Nationale Cochercheurs : Bernadette DALLAIRE, Université Laval / Isabelle VAN PEVENAGE, CIUSS du Centre-Ouest de l’île de Montréal / André TOURIGNY, Université Laval et Institut national de santé publique du Québec / Andrée SÉVIGNY, Centre hospitalier universitaire de Québec / Philippe APPARICIO, Institut national de la recherche scientifique Coordonnatrice de la recherche : Véronique BILLETTE Assistantes de recherche : Alexandra GUAY-CHARRETTE, Audrey MATTE GUILMAIN et Isabel WIEBE Télécharger l’article promotionnel (PDF) Télécharger le résumé (PDF) Télécharger le rapport (PDF) Dans un contexte où la très grande majorité des personnes âgées souhaitent demeurer le plus longtemps possible dans leur domicile, orientation retenue dans la politique québécoise de 2012 « Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté au Québec », il devient essentiel de mieux comprendre les besoins comblés et non comblés, ainsi que les ressources et stratégies qui rendent le soutien à domicile possible pour les personnes ayant des incapacités grandissantes. La recherche a révélé que les aînés qui vivent seuls et ont des incapacités légères réussissent globalement à combler leurs principaux besoins en déployant de très nombreuses stratégies, mais que celles-ci nécessitent des efforts et un temps considérables, l’appui soutenu d’un réseau diversifié d’aidants (enfants, membres de leur fratrie, voisins, amis et autres parents), la mobilisation des ressources communautaires locales et le recours à de nombreux services de livraison. Pour consacrer leurs énergies à l’essentiel, ces aînés doivent aussi renoncer à certaines activités appréciées. Les préoccupations les plus importantes des personnes interviewées portent sur la possibilité de maintenir cet équilibre précaire entre besoins, ressources et stratégies, si leur autonomie est réduite par une maladie ou des incapacités sévères. Elles semblent pour la plupart peu confiantes en leur capacité de trouver les soutiens nécessaires à domicile, surtout si leurs besoins sont urgents. Une autre source importante de préoccupations et de difficultés principalement chez les femmes (plus nombreuses à vivre seules avec des revenus modestes) propriétaires, concerne l’entretien de leur domicile (coûts et qualité des réparations, entretien du bâtiment et du terrain, etc.). Ces deux préoccupations quant à l’avenir les amènent à envisager d’aller vivre en résidence, parfois avant d’y être obligées par une plus grande perte d’autonomie. Un dernier point, assez convergent chez les personnes rencontrées, tant propriétaires que locataires, concerne leurs inquiétudes quant à leurs capacités financières au vu de leur revenu modeste. Pourront-elles payer les réparations et l’entretien de leur logement, ou encore les coûts des services à domicile et des travaux ménagers nécessaires pour y demeurer ? Pourront-elles trouver une résidence adaptée à leurs besoins et financièrement accessible?  ...

Savoir plus

L’exposition « Avoir sa place… » à Rimouski (Journée de réflexion)

Présentation de l’exposition « Avoir sa place. Les aînés prennent la parole » dans le cadre d’une journée de réflexion regroupant plusieurs organismes communautaires de défense des droit des aînés et organisée par le député de Rimouski, monsieur Harold Lebel, le 2 novembre 2017. « Avoir sa place. Les aînés prennent la parole », est un projet de l’Équipe de recherche en partenariat VIES, de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et du Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS). INFORMATION ET...

Savoir plus

L’exposition « Avoir sa place… » à Rimouski (Réseau FADOQ)

Présentation de l’exposition « Avoir sa place. Les aînés prennent la parole » dans le cadre du congrès du Réseau FADOQ, du 9 au 16 juin 2017 à Rimouski. « Avoir sa place. Les aînés prennent la parole », est un projet de l’Équipe de recherche en partenariat VIES, de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et du Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS). INFORMATION ET...

Savoir plus

L’exposition « Avoir sa place… » à Québec (Regroupement des offices d’habitation au Québec)

Présentation de l’exposition « Avoir sa place. Les aînés prennent la parole » du colloque du Regroupement des offices d’habitation au Québec, les 10 et 11 mai 2017 à Québec. « Avoir sa place. Les aînés prennent la parole », est un projet de l’Équipe de recherche en partenariat VIES, de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et du Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS). INFORMATION ET...

Savoir plus

COLLOQUE | Impacts de l’austérité sur les conditions de vie et de santé des personnes âgées | COMPLET

  Le colloque « Impacts de l’austérité sur les conditions de vie et de santé des personnes âgées », un projet de l’équipe de recherche en partenariat VIES (Vieillissements, exclusions sociales et solidarités), du Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS) et de la Chaire de recherche sur le vieillissement et les politiques publiques de l’Université Concordia (CRUC-VePP), aura lieu le 15 mai 2017 et s’adresse aux citoyens intéressés par la question, aux intervenants des milieux communautaire et associatif, aux intervenants du réseau de la santé et des services sociaux, aux professionnels du gouvernement du Québec, aux gestionnaires, aux chercheurs, aux étudiants, aux représentants des médias, etc. L’admission du colloque est GRATUITE et sera une excellente occasion de réseautage avec les acteurs concernés. L’événement a pour objectif d’identifier et de documenter les impacts du démantèlement de l’État Providence des 25 à 30 dernières années sur les différents réseaux et environnements qui interviennent sur les conditions de vie et de santé des personnes âgées québécoises. Dix-huit conférenciers et conférencières provenant d’une diversité de milieux (universitaire, communautaire, économie sociale, syndical, etc.) et de disciplines (sciences politiques, géographie humaine, travail social, sociologie, démographie, santé publique, politiques et administration publiques, sciences infirmières, économie, communications, droit, philosophie), tous des experts reconnus dans leurs domaines respectifs, partageront leurs réflexions, leurs travaux et les résultats de recherches récentes sur les différents thèmes abordés dans le cadre du colloque. Lundi 15 mai 2017 | 8h30 à 16h30 Université Concordia, Théâtre D.B. Clarke, Pavillon Henry F. Hall Inscription GRATUITE, mais obligatoire. – COMPLET Télécharger le programme préliminaire Télécharger le programme détaillé : à venir La page du colloque sur le site du CREGÉS...

Savoir plus

COLLOQUE VIES | Regards sur soi, regards des autres : vieillesses et vieillissements à l’épreuve de l’identité

Colloque 442 – 85e congrès de l’ACFAS Université McGill, Montréal, le 9 mai 2017 Regards sur soi, regards des autres : vieillesses et vieillissements à l’épreuve de l’identité Le colloque « Regards sur soi, regards des autres : vieillesses et vieillissements à l’épreuve de l’identité » met en lumière les travaux d’un des axes de recherche de l’équipe de recherche en partenariat FRQSC Vieillissements, exclusions sociales et solidarités (VIES) et se tiendra dans le cadre du 85ième Congrès de l’ACFAS (Association francophone pour le savoir). Produits du regard posé sur soi, mais également des regards des autres posés sur soi, la vieillesse et le vieillissement sont des constructions sociales qui se situent à la croisée de l’expérience individuelle et sociale. Dans un mouvement de balancier, les individus non seulement intériorisent ces représentations sociales, mais participent également à leur reproduction. Les deux axes qui seront explorés dans ce colloque correspondent aux deux oscillations du balancier. Le premier concernera la manière dont les identités des personnes âgées se construisent en lien avec les normes et valeurs contemporaines. Si de nombreuses personnes âgées intériorisent des constructions sociales âgistes de la vieillesse et du vieillissement, d’autres luttent ou résistent concrètement ou symboliquement contre l’influence de ces stéréotypes. Ces formes d’intériorisation ou de résistance seront explorées afin de dresser un portrait de la diversité des expériences liées au vieillissement. Le souci de documenter le rapport aux constructions sociales du vieillissement des populations âgées minoritaires (immigrants, itinérants, minorités sexuelles…) sera également au cœur de ce premier axe. Le deuxième axe s’intéresse aux diverses constructions collectives de la vieillesse et du vieillissement. Les stéréotypes oscillent généralement entre deux visions contrastées : d’un côté, nous retrouvons une vieillesse « active », un vieillissement réussi, ce dernier visant la préservation de la jeunesse. Il s’agit du « troisième âge ». De l’autre côté, il s’agit d’une vieillesse malade, dépendante, fragile, emblématique du « quatrième âge » ou des personnes très âgées. Ce deuxième axe se propose d’examiner les conceptions collectives de la vieillesse reflétant ces stéréotypes mais aussi celles pouvant constituer des alternatives à cette catégorisation binaire. Il tentera aussi de questionner les effets concrets de cette construction dichotomique, tant au niveau individuel qu’institutionnel et politique. Inscription et programme :   Pour vous inscrire : http://www.acfas.ca/evenements/congres/inscription Programme détaillé du colloque Affiche du colloque Informations utiles en lien avec le 85e Congrès de l’ACFAS : http://www.acfas.ca/evenements/congres/universite-mcgill Pour information, SVP, contacter Véronique...

Savoir plus

CINÉMA | 2017 | L’érotisme et le vieil âge

Des ciné-échanges sont planifiés au Cinéma Beaubien pour tous les samedis du mois de mai, à la projection de 12h30. Une projection suivra le film avec un intervenant différent chaque samedi. Cliquez pour en savoir plus.   Un film de Fernand Dansereau (documentaire, 90 minutes) Il règne dans nos sociétés un puissant tabou en ce qui concerne la sexualité des personnes âgées. Comme si l’intérêt pour la chose ne pouvait trouver justification que dans la jeunesse, l’âge de la procréation. Pourtant l’attrait pour la sexualité ne disparaît pas avec l’âge. Ni les multiples pratiques qu’elle suscite ! L’érotisme et le vieil âge, un film qui interroge profondément les conceptions courantes non seulement de la vieillesse mais de l’expérience sexuelle elle-même, est un bouleversant témoignage sur l’amour et l’intimité qui lie les êtres humains.   Site officiel  |  Informations supplémentaires   À l’affiche dès le 10 février 2017 au Cinéma Beaubien, Cinéplex Odéon Quartier Latin (Montréal), La Maison du cinéma (Sherbrooke) et Cinéma Cartier (Québec)   Dans les médias : CTVM Le Devoir Journal de Montréal L’itinéraire La Presse Radio-Canada TVA : Visionner l’entrevue de l’émission Salut Bonjour  pour voir un court extrait du film mettant en vedette Isabelle Wallach, membre de l’équipe VIES.    ...

Savoir plus

AGENDA | Classe de maîtres en gérontologie sociale

CLASSE DE MAÎTRES EN GÉRONTOLOGIE SOCIALE MARDI, LE 16 MAI 2017 | INRS-UCS   Appel de candidatures pour les étudiants de l’équipe VIES, du CREGÉS et de la Chaire de recherche sur le vieillissement et les politiques publiques de l’Université Concordia L’équipe de recherche en partenariat Vieillissements, exclusions sociales et solidarités (VIES), le Centre de recherche en gérontologie sociale (CREGÉS) et la Chaire de recherche sur le vieillissement et les politiques publiques de l’Université Concordia invitent leurs étudiants et étudiantes à participer à une classe de maîtres en gérontologie sociale en présence de Caroline Andrew (Études politiques à l’Université d’Ottawa), Daniel Béland (Graduate School of Public Policy, Saskatchewan University) et d’autres à confirmer (nous inviterons des personnes dont les travaux pourront alimenter les discussions autour des différents projets de mémoire et de thèse). Une classe de maître est une démarche pédagogique qui favorise les échanges privilégiés entres étudiant-es, professeur-es et partenaires, ne travaillant habituellement pas ensemble. Il ne s’agit pas d’une démarche d’évaluation des projets de mémoire ou de thèse, mais d’une occasion d’aller plus loin dans la réflexion et l’analyse dans un contexte de collaboration et de co-construction. L’événement permet le réseautage entre les étudiant-es, chercheur-es et partenaires. Pour cette raison, nous vous invitons à réserver votre journée entière pour contribuer à l’entièreté de l’événement.   Pour présenter sa candidature : L’étudiant-e doit être à la maîtrise ou au doctorat et être supervisé-e par un membre régulier de l’équipe VIES, du CREGÉS ou de la Chaire Le sujet d’étude doit se situer dans le champ de la gérontologie sociale L’étudiant-e doit avoir commencé son projet de mémoire ou de thèse et être en mesure d’en présenter l’avancement (au minimum, une version du cadre théorique et des questions de recherche déjà rédigée) Soumettre un résumé de la présentation (titre + résumé de 250 mots maximum) – vous pouvez présenter votre cadre théorique et/ou votre méthodologie + terrain et/ou vos analyses Date limite pour la soumission des candidatures : le 4 mars 2017 à l’adresse courriel suivante : veronique.billette@ucs.inrs.ca   Informations importantes : Un remboursement des frais de déplacement aller-retour pourra être demandé pour les étudiant.es de l’extérieur de la région de Montréal (svp, vous renseigner auprès de Véronique Billette pour les conditions : veronique.billette@ucs.inrs.ca) Pour votre préparation : 1er mai 2017 : soumettre le résumé du projet de thèse (4 à 7 pages maximum à 1½ interligne), présentant la problématique, l’état de la question et l’approche théorique, les objectifs, questions et hypothèses de recherche et la méthodologie en précisant à quelle étape vous en êtes dans votre démarche  + le fichier PowerPoint de votre présentation. Les présentations de 15 à 20 minutes (à préciser sous peu) seront suivies d’un période de discussion de 20 à 30...

Savoir plus
INRS CONCORDIA UNIVERSITY UNIVERSIT LAVAL MCGILL UNIVERSITY UDM
UQAM CREGS RSEAU FADOQ TCAM Maison Cross Roads
FRQSC