Les banlieues et quartiers en périphérie du centre-ville de Montréal manquant « d’ambiance urbaine qui inciterait les personnes âgées à marcher », selon l’urbaniste Paula Negron. « Ce qui manque, c’est un incitatif autre que le fait que ce soit une demande du médecin », ajoute-t-elle.


Écouter l’entrevue radiophonique