Dans le cadre de sa programmation 2014‐2018 intitulée « L’inclusion sociale des personnes âgées. Enjeux de reconnaissance et de redistribution », l’équipe propose un éventail de projets de recherche et d’activités scientifiques qui s’articulent autour des trois notions clés que sont l’inclusion sociale, la reconnaissance et la redistribution.

Axe 1 – Le regard de l’Autre, des représentations sociales à l’interindividualité

Le premier axe analyse les représentations sociales des aînés et les rapports qui se tissent entre individus. Nos travaux s’intéressent notamment aux expériences du vieillissement et aux rapports entre aidants et aidés. Ils abordent aussi des thématiques moins explorées telles que celle des relations intimes et celle de la mise à l’épreuve de l’identité à travers l’expérience des services et des structures d’hébergement par des groupes marginalisés.

Thèmes : représentations sociales des aînés, identités, expériences du vieillissement, rapports entre aidants et aidés, relations intimes, sexualités, VIH, LGBT, santé mentale et participation sociale, diversité culturelle, etc.

 

Axe 2 – Milieux de vie et personnes âgées : diversité et inégalités

Le second axe explore, à différentes échelles, les environnements quotidiens des aînés, dans leur variété. Ainsi, des projets portent sur des milieux fort peu étudiés, tels le domicile comme lieu de soins palliatifs et le refuge pour les itinérants âgés. Passant à un espace plus vaste, l’équipe s’intéresse au thème du quartier comme espace de services publics dans une perspective de justice environnementale. Enfin sont abordés les besoins et les réponses apportées par les milieux locaux dans des contextes contrastés allant du quartier au centre d’une métropole au village rural isolé.

Thèmes : environnements quotidien des aînés dans leur variété, domicile comme lieu de soins palliatifs, refuge pour les itinérants âgés, quartier comme espace de services publics dans une perspective de justice environnementale, besoins et réponses apportées par les milieux locaux dans des contextes contrastés allant du quartier au centre d’une métropole au village rural isolé, vieillir en prison, etc.

 

Axe 3 – Les politiques : enjeux de reconnaissance et de redistribution

Le troisième axe analyse, sous différents angles, l’impact des politiques publiques sur l’exclusion sociale, en examinant le rôle de différents paliers de gouvernement. Cet axe s’intéresse d’abord au rôle des gouvernements provinciaux et à leur conception du vieillissement, dans une perspective comparée, pour analyser les modalités de l’aide aux plus démunis ou encore les programmes et structures mis en place pour faire face aux défis et opportunités engendrés par le vieillissement de la population. Un autre projet s’intéresse aux facteurs qui expliquent les variations dans la générosité et la couverture des programmes offerts dans les pays industrialisés pour améliorer la qualité de vie des aînés. Enfin, les gouvernements locaux sont étudiés sous l’angle de la divergence et des inégalités dans les services et les soutiens offerts dans différents types de milieux (grande métropole, petite ville attirant de nombreux retraités, zone rurale dévitalisée et vieillissante, etc.), et ce dans plusieurs provinces canadiennes. Cette programmation qui comprend plusieurs projets de recherche repose sur un large éventail d’outils qui s’inscrivent dans des démarches qualitatives, quantitatives et parfois mixtes.

Thèmes : Impacts des politiques publiques, rôle des gouvernements provinciaux et conceptions différenciées du vieillissement, modalités de l’aide aux plus démunis, programmes et structures mises en place, variations nationales dans la générosité et la couverture des programmes pour les aînés, divergence et inégalités dans les services offerts dans les différents milieux, etc.